Madame, Monsieur,

Depuis plusieurs années, je sillonne ce territoire, échangeant avec chacune et chacun d’entre vous. Citoyens, responsables associatifs, chefs d’entreprises, élus de tous bords, tous peuvent témoigner que je suis accessible et désireuse de retisser un lien entre les citoyens et la vie publique. Vous m’avez donné la conviction que je suis en capacité de vous représenter au sein de l’Assemblée Nationale.

Je suis candidate aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

Je porte deux ambitions : incarner nos valeurs républicaines et représenter notre territoire dans les instances nationales. Alors que la barbarie frappe aveuglement notre pays et ses alliés, nous devons plus que jamais redire notre attachement à la démocratie, à la laïcité et à l’équité entre les citoyens.

Ma France, c’est celle d’Olympe de Gouges, d’Edouard Vaillant et de Germaine Tillion. Une nation où l’émancipation est un préalable, une nation où l’école est le socle de l’égalité, une nation où l’engagement irrigue une vie.

Mes priorités pour notre territoire partent des constats et des aspirations que nous partageons : vivre dans le Cher en toute sécurité, dans un tissu économique prospère qui offre à tous des opportunités professionnelles épanouissantes, où les services publics de proximité et une nature préservée permettent d’améliorer notre qualité de vie.

Je connais nos difficultés et nos forces. Si notre territoire est parfois présenté comme enclavé, il est pourtant situé au croisement de noeuds ferroviaires et autoroutiers. Le réseau de PME et d’industries, pour peu qu’il soit soutenu et que sa compétitivité soit préservée, représente une base solide sur laquelle nous devons collectivement nous appuyer. Ce territoire possède une histoire industrielle forte qui ne doit plus être vue comme un handicap mais comme un atout. Face aux défis de la numérisation et de l’automatisation, notre pays doit se doter d’outils innovants dont nos entreprises locales se saisiront pour leur développement et confirmer leur formidable potentiel. Face à la désertification médicale, les nouvelles maisons de santé offrent une première réponse à amplifier et l’économie sociale et solidaire offre des gisements d’emploi à valoriser.

Si nous nous complaisons dans la critique incessante, nous ne parviendrons pas à rendre notre territoire attractif. Je ne souhaite donc pas seulement défendre cette circonscription, mais la promouvoir et en être fière.

Je veux continuer de faire de la politique comme je suis : proche de tous, à l’écoute de chacun. Je vis mon engagement politique comme un maillon reliant les habitants et les institutions publiques.

Cette méthode, nous l’avons partagée en 2012 lors de ma précédente candidature. Par honnêteté, par fidélité aux valeurs de la Gauche, je n’ai pas voulu, au soir du premier tour, me lancer dans une aventure personnelle qui ne correspondait pas à ma conception de la politique. Si je me présente à nouveau devant vous, c’est guidée par cette éthique et par cette fierté que je ressens quand je parle de nos villes et de nos villages.

 

Je suis candidate à cette élection pour vous représenter.
J’y suis prête.

 

Lettre de candidature